Company NewsOneCoinOneLife

Businesse For Home publie une rectification.

247views

Nous avons récemment appris que la justice Italienne avait retiré les mesures préventive sà l’encontre des opérations en crypto-monnaie de OneCoin, ce qui nous ouvrait à nouveau les portes du marché Italien. Aujourd’hui la revue Business For Home –après avoir abondamment parlé, dans une publication datée de quelques semaines, des investigations menées dans les bureaux de Sofia, allant même jusqu’à évoquer des arrestations et des accusations à charge  (choses qui n’ont jamais existé)- nous surprend avec la parution d’un rectificatif.

Ils se sont trompés: ils ont publié une nouvelle sans en vérifier les sources, de façon purement sensationnaliste et diffamante. Mais toute erreur peut se corriger si la volonté suit.

Cette nouvelle mérite d’être applaudie car, l’un après l’autre, chaque coup finit par être esquivé : nous nous relevons toujours après chaque croche-pied, et chaque tentative de rendre illégal et d’interdire notre projet finit, comme toujours, sous des piles de dossiers poussiéreux.

Nous sommes plus forts que jamais : nous continuons à ouvrir des marchés –et parfois même, à les rouvrir ! Nous poursuivons notre mission, plus convaincus que jamais de la nécessité de la terminer. Cette année promet d’être très importante pour nous tous, et, à défaut d’être toujours facile, elle sera grandiose ! Car, comme le dit le célèbre proverbe : « Les chiens aboient, la caravane passe ! ».

Vous trouverez ci-dessous une traduction de l’article publie aujourd’hui dans Business For Home :

8 mille millions de dollars en ventes combinées de OneCoin, et la société est encore en fonctionnement.

Avis légal : cet article ne doit pas être pris pour un conseil d’investissement, ni ne prétend en donner. Réalisez toujours votre propre investigation à fond avant d’investir dans une opportunité.

En janvier de 2018 l’Agence Fiscale Spéciale de Bulgarie a mené une perquisition dans les locaux centraux de OneCoin et de OneLife en Bulgarie, une fouille au cours de laquelle ils ont réquisitionné plusieurs ordinateurs. La société estimait alors à 8 mil millions de dollars sa recette totale depuis les débuts de son fonctionnement.

D’après le frère de la fondatrice et directrice exécutive Ruja Ignatova, Konstantin Ignatov, qui est désormais le responsable des opérations de la société, tous les équipements confisqués ont été rendus et aucune détention n’a été réalisée. Les deux sites web, www.onecoin.eu et www.onelife.eu, sont d’ailleurs entièrement opératifs.

Ruja Ignatova va bien, mais elle a toutefois reçu des menaces de mort, raison pour laquelle elle évitera désormais de se présenter en public.

Le communiqué suivant est envoyé par OneCoin à ses membres, très probablement avec la participation du conseiller Frank Ricketts:

“Les bureaux de OneLife perquisitionnés et plusieurs ordinateurs confisqués ».

Ces deux mots, “perquisitionnés” et “confisqués », vous donneront sûrement la chair de poule, et vous vous demanderez sûrement ce qu’il est en train de se passer réellement. Évidemment, ces mots ont été repris par des pages web telles que CoinDesk et CoinTelegraph. Ces sites ne sont pas objectifs et il ne faut pas leur faire confiance pour avoir des informations véridiques, car les articles qui y sont publiés sont nettement influencés.

Les adversaires campent sur leurs positions, donc, mais vous allez aimer la vidéo qui suit. Je voudrais également ajouter que j’ai récemment couvert avec un autre congressiste national plusieurs événements de crypto-monnaies, et je peux affirmer que cette personne approuve le modèle de OneCoin et m’a même confié que, s’il avait eu à prendre des décisions, il aurait procédé de la même façon.

Il a également ajouté que -de par ses années d’expérience dans l’industrie des crypto-monnaie et après avoir vu le bon, le moins bon et le pire du milieu- selon lui la raison pour laquelle il y aurait tant de négativité autour de OneCoin serait la peur. Cette société a, en effet, réalisé ce qu’aucune autre entreprise n’avait encore fait jusqu’ici.

La vérité derrière la “perquisition”.

Si vous étudiez à fond le sujet vous pourrez voir qu’il y avait un certain membre, d’une douteuse éthique et d’une intégrité et d’une moralité tout aussi questionnables, qui assumait le rôle d’ambassadeur de la Société.

Finalement et après de multiples avertissements, la société l’a congédié et a résilié son contrat. Mais en guise de représailles après son licenciement cet individu a commencé à diffuser des rumeurs infondées dans le seul but de créer des problèmes à la société. C’est dur à dire, mais finalement tout ceci s’est terminé par une grande victoire de l’entreprise.

Même le site web Business For Home avait commencé à attaquer OneLife après lui avoir, pendant des années, apporté tout son soutien, mais nous avons ensuite découvert que cette page appartenait à un autre leader de OneLife…

(Ted Nuyten : le site web Business For Home est à 100% à moi et à mon épouse. Nous ne soutenons personne, nous nous contentons de transmettre la vérité des faits)

…qui a décidé de rejoindre l’apostat pour lancer sa propre monnaie. Une histoire de fous.

De toutes les façons la police Bulgare s’est rendue dans les locaux centraux de OneCoin et a réquisitionné les ordinateurs pour auditionner la société. Après quoi, au bout de 3 à 4 semaines ils ont annoncé qu’ils n’avaient découvert aucune fraude ni pratique illégale de la part de OneLife.

Le paiement des commissions n’a pas pu se réaliser tant que les ordinateurs étaient aux mains des autorités, mais il pourra s’effectuer sans problème maintenant que tout est rentré dans l’ordre. Les pièces en CoinSafe apparaissent à nouveau. C’est là un exploit qu’aucun de nos adversaires ne pourra nier. Incroyable.

This post is also available in: Anglais Espagnol

Leave a Response